Accueil > compagnie > Témoignage

Témoignage

vendredi 30 octobre 2009, par aguy

Le P’tit Cirk
P’tit Cirk deviendra grand… Ce n’est pas le début d’un conte à tourner en rond ou à sourire debout. Juste l’heureux pressentiment –qui n’en déplaise à l’écrivain Raymond Radiguet est aussi visité par un brin d’esprit- que la compagnie de cirque créée, dirigée et animée par Danielle Le Pierrès et Christophe Lelarge est promise à un bel avenir. Et cette promesse n’a rien de gascon, ni de breton (Danielle est née à Lannion) ! Il suffit de s’appuyer sur les deux premiers spectacles (« Togenn » en 2005 et « Tok » en 2006) qui ont imposé d’emblée le P’tit Cirk comme l’une des compagnies les plus singulières et inventives d’aujourd’hui. Et fait de leurs animateurs des personnalités attachantes.

L’écrivain que je suis a souvent peur des mots. Qu’ils soient vains, insuffisants, voire inutiles, pour décrire l’aventure artistique de Danielle et Christophe. Dérisoires aussi face à leur engagement. Dans ce préambule, je céderai juste à ma propre sincérité pour dire que j’aime leur manière de faire du cirque. Qu’il ne m’intéresse pas de les enfermer dans un genre de cirque ou de cristalliser une esthétique.

Ce P’tit Cirk manie aujourd’hui le beau, l’émotion et la tendresse (qui n’est point, en ce qui le concerne, le repos de la passion). Dans chaque spectacle, il marie une poésie espiègle à la rigueur technique d’une figure, d’un mouvement, d’un geste. La performance, c’est de donner à cette simplicité apparente une force extraordinaire, de la métamorphoser en merveilleux.

Et voilà, à parler de merveilleux, je reviens à l’univers du conte. Alors, si je suis d’ordinaire homme à ne pas m’en laisser conter, je dirais juste pour finir que j’espère que Danielle et Christophe me raconteront encore bien d’autres histoires. Car je suis prêt, comme tant d’autres spectateurs, à les suivre encore longtemps sur leur piste de cirque.

Thierry Voisin, Critique (Télérama, France Info), Président de l’Observatoire du Cirque, Ecrivain.